Bourse

Ce fil provient de tickertash et n'est disponible qu'en anglais.

Stock Quote

Data delayed at least 20 minutes (Actualiser)

Historical Stock Quote

À l’heure actuelle, Aimia a pour politique de déclarer trimestriellement des dividendes de 0,20 $ l’action ordinaire. Le 21 octobre 2008, Aimia a déclaré son premier dividende, de 0,125 $ l’action ordinaire, payable pour le trimestre terminé le 30 septembre 2008. Le 3 mars 2010, Aimia a déclaré son premier dividende sur les actions privilégiées de série 1, d’un montant de 0,31164 $ l’action privilégiée de série 1, payable le 31 mars 2010. Le 26 février 2014, Aimia a déclaré son premier dividende sur les actions privilégiées de série 3, d’un montant de 0,3211 $ l'action privilégiée de série 3, payable le 31 mars 2014. Le 15 mai 2015, Aimia a déclaré son premier dividende sur les actions privilégiées de série 2, d’un montant de 0,2635625 $ l'action privilégiée de série 2, payable le 3 juin 2015. Par la suite, Aimia a déclaré et versé les dividendes trimestriels suivants sur ses actions ordinaires, ses actions privilégiées de série 1 et ses actions privilégiées de série 3 :

Date de declaration du dividende Montant du dividende (par action ordinaire) Montant du dividende (par action privilégiée de série 1) Montant du dividende (par action privilégiée de série 2) Montant du dividende (par action privilégiée de série 3)
10/21/2008 0,125 $ -- -- --
02/26/2009 0,125 $ -- -- --
05/12/2009 0,125 $ -- -- --
08/14/2009 0,125 $ -- -- --
11/13/2009 0,125 $ -- -- --
03/03/2010 0,125 $ 0,31164 $ -- --
05/11/2010 0,125 $ 0,40625 $ -- --
08/11/2010 0,125 $ 0,40625 $ -- --
11/10/2010 0,125 $ 0,40625 $ -- --
02/24/2011 0,125 $ 0,40625 $ -- --
05/25/2011 0,150 $ 0,40625 $ -- --
08/10/2011 0,150 $ 0,40625 $ -- --
11/09/2011 0,150 $ 0,40625 $ -- --
02/22/2012 0,150 $ 0,40625 $ -- --
05/03/2012 0,160 $ 0,40625 $ -- --
08/09/2012 0,160 $ 0,40625 $ -- --
11/08/2012 0,160 $ 0,40625 $ -- --
02/27/2013 0,160 $ 0,40625 $ -- --
05/13/2013 0,170 $ 0,40625 $ -- --
08/12/2013 0,170 $ 0,40625 $ -- --
11/13/2013 0,170 $ 0,40625 $ -- --
02/26/2014 0,170 $ 0,40625 $ -- 0,3211 $
05/13/2014 0,180 $ 0,40625 $ -- 0,390625 $
08/13/2014 0,180 $ 0,40625 $ -- 0,390625 $
11/13/2014 0,180 $ 0,40625 $ -- 0,390625 $
02/27/2015 0,180 $ 0,40625 $ -- 0,390625 $
05/15/2015 0,190 $ 0,28125 $ 0,2635625 $ 0,390625 $
08/14/2015 0,190 $ 0,28125 $ 0,278205 $ 0,390625 $
11/13/2015 0,190 $ 0,28125 $ 0,259995 $ 0,390625 $
02/24/2016 0,190 $ 0,28125 $ 0,264049 $ 0,390625 $
05/12/2016 0,200 $ 0,28125 $ 0,261811 $ 0,390625 $
08/11/2016 0,200 $ 0,28125 $ 0,270281 $ 0,390625 $
11/08/2016 0,200 $ 0,28125 $ 0,267831$ 0,390625 $
16/02/2017 0,200 $ 0,28125 $ 0,262541 $ 0,390625 $
10/05/2017* 0,200 $ 0,28125 $ 0,263651$ 0,390625 $

Les dividendes payables par Aimia à ses actionnaires sont inscrits au moment où ils sont déclarés.

*Le paiement des dividendes déclarés le 10 mai 2017 sur les actions ordinaires et sur les actions privilégiées de série 1, série 2 et série 3 a été interrompu par le conseil d’administration d’Aimia.

Le capital autorisé d’Aimia se compose i) d’un nombre illimité d’actions ordinaires pouvant être émises en séries; et ii) d’un nombre illimité d’actions privilégiées pouvant être émises en séries, dont 3 953 365 ont été désignées actions privilégiées de série 1, 2 946 635 ont été désignées actions privilégiées de série 2 et 6 000 000 ont été désignées actions privilégiées de série 3 et sont émises et en circulation en date du 23 mars 2016. Voir « Description de la structure du capital – Financement par emprunt ». Aimia dispose également d’un capital de 200 millions de dollars de billets de série 3, de 250 millions de dollars de billets de série 4 et de 200 millions de dollars de billets de série 5 émis et en circulation en date du 31 décembre 2015.

Le sommaire qui suit des droits, privilèges, restrictions et conditions des titres d’Aimia ne se veut pas exhaustif et est présenté sous réserve du texte intégral des statuts constitutifs d’Aimia.

Actions ordinaires

Chaque action ordinaire donne à son porteur le droit à une (1) voix à toutes les assemblées des actionnaires (sauf celles où seuls les porteurs d’une autre catégorie d’actions ont le droit de voter aux termes de la LCSA).

Sous réserve des droits, privilèges, restrictions et conditions rattachés aux actions privilégiées et aux autres catégories d’actions qui prennent rang avant les actions ordinaires, les porteurs d’actions ordinaires ont droit aux dividendes déclarés par le conseil d’administration d’Aimia, le cas échéant; ces dividendes peuvent être versés en espèces, en biens ou par l’émission d’actions entièrement libérées du capital d’Aimia.

En cas de liquidation ou de dissolution, volontaire ou involontaire, d’Aimia ou d’une autre distribution de ses actifs entre les actionnaires en vue de liquider son entreprise, les porteurs d’actions ordinaires ont le droit de recevoir le reliquat des biens d’Aimia, sous réserve des droits, privilèges, restrictions et conditions rattachés aux actions privilégiées et aux autres catégories d’actions qui prennent rang avant les actions ordinaires. Si les biens et actifs sont insuffisants pour payer intégralement les montants qui leur sont dus à la liquidation ou à la dissolution, les porteurs d’actions ordinaires participent proportionnellement à la liquidation ou à la dissolution, selon les montants auxquels ils ont respectivement droit.

Actions privilégiées

Le conseil d’administration d’Aimia peut, à tout moment et de temps à autre, émettre les actions privilégiées en une (1) ou en plusieurs séries, chacune composée du nombre d’actions pouvant être établi par le conseil d’administration avant l’émission. Le conseil d’administration peut établir, de temps à autre, avant l’émission, la désignation, les droits, les privilèges, les restrictions et les conditions rattachés aux actions privilégiées de chaque série, sous réserve de la délivrance d’un certificat de modification faisant suite à des clauses modificatrices dans la forme prescrite pour désigner une série d’actions.

Les porteurs d’actions privilégiées n’ont pas le droit de recevoir d’avis de convocation ni de voter aux assemblées des actionnaires d’Aimia, sauf i) comme il est prévu dans la LCSA et ii) comme il est prévu dans les droits, les privilèges, les restrictions et les conditions rattachés aux actions privilégiées de série 1, aux actions privilégiées de série 2, aux actions privilégiées de série 3 et aux actions privilégiées de série 4 ou comme il peut être prévu dans les droits, les privilèges, les restrictions et les conditions rattachés à toute série d’actions privilégiées créée par le conseil d’administration d’Aimia (« conseil d’administration ») mais, dans de tels cas, les droits de vote sont rattachés aux actions privilégiées de ces séries si, et seulement si, Aimia fait défaut de payer un certain nombre de dividendes, comme il est établi dans ces droits, privilèges, restrictions et conditions.

Les porteurs d’actions privilégiées ont droit aux dividendes déclarés par le conseil d’administration d’Aimia, le cas échéant, avant les porteurs d’actions ordinaires d’Aimia et de toutes les autres actions d’Aimia de rang inférieur aux actions privilégiées; ces dividendes peuvent être versés en espèces, en biens ou par l’émission d’actions entièrement libérées du capital d’Aimia.

En cas de liquidation ou de dissolution d’Aimia ou d’un autre partage de ses actifs entre les actionnaires en vue de liquider ses affaires, les porteurs d’actions privilégiées auront le droit de recevoir, avant que les porteurs d’actions ordinaires ou de toutes les autres actions d’Aimia de rang inférieur aux actions privilégiées ne reçoivent une somme ou encore des biens ou des actifs d’Aimia, un montant correspondant à la contrepartie reçue par Aimia à l’émission de ces actions ainsi que, dans le cas d’actions privilégiées cumulatives, tous les dividendes cumulatifs impayés (qui, à cette fin, sont calculés comme s’ils étaient accumulés quotidiennement à compter de l’expiration de la dernière période pour laquelle des dividendes cumulatifs ont été versés jusqu’à la date de distribution, inclusivement) et, dans le cas d’actions privilégiées non cumulatives, tous les dividendes non cumulatifs déclarés et impayés. Toutefois, les porteurs d’actions privilégiées n’auront pas droit à la distribution des biens ou actifs d’Aimia.

Les restrictions ci-dessus prévues dans les modalités des actions privilégiées font en sorte qu’elles ne constituent pas un moyen de défense idéal dans le cadre d’une offre publique d’achat. Plus précisément, le fait que les actions privilégiées ne comportent aucun droit de vote, sauf dans certaines circonstances limitées où Aimia omettrait de verser un certain nombre de dividendes, en fait des instruments différents des actions privilégiées de type « carte blanche » qui ne sont assorties d’aucune contrainte.

Actions privilégiées de série 1 et actions privilégiées de série 2

Les porteurs des actions privilégiées de série 1 ont le droit de recevoir des dividendes en espèces privilégiés cumulatifs et fixes, lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclare, qui sont payables trimestriellement le dernier jour ouvrable de mars, de juin, de septembre et de décembre au taux annuel de 6,50 %, soit 1,625 $ l’action privilégiée de série 1, pour la période initiale de cinq ans se terminant le 31 mars 2015. Le taux du dividende a été révisé le 31 mars 2015 et sera ajusté tous les cinq ans par la suite pour correspondre au rendement des obligations du gouvernement du Canada de cinq ans, majoré de 3,75 %. Le 31 mars 2015 et le 31 mars tous les cinq ans par la suite, Aimia pourra, à son gré, racheter les actions privilégiées de série 1 en totalité ou en partie en contrepartie de 25,00 $ en espèces chacune en plus de tous les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date fixée pour le rachat, exclusivement. Les actions privilégiées de série 1 n’ont pas de date d’échéance fixe et ne sont pas rachetables au gré de leurs porteurs. Les porteurs d’actions privilégiées de série 1 avaient le droit de convertir, à leur gré, la totalité ou une partie de leurs actions privilégiées de série 1 en actions privilégiées de série 2, à raison de une action privilégiée de série 2 contre une action privilégiée de série 1, sous réserve de certaines conditions, le 31 mars 2015 et pourront exercer ce droit le 31 mars tous les cinq ans par la suite.

Les porteurs des actions privilégiées de série 2 auront le droit de recevoir des dividendes privilégiés trimestriels cumulatifs à taux variable, payables en espèces, lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclare, le dernier jour ouvrable de mars, de juin, de septembre et de décembre de chaque année. À toute date de conversion de la série 2 (définie ci‑après), à compter du 31 mars 2020, Aimia pourra racheter la totalité ou une partie des actions privilégiées de série 2, à son gré, en payant une somme en espèces de 25,00 $ par action privilégiée de série 2, plus les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date de rachat, exclusivement. En tout temps après le 31 mars 2015, pourvu que ce ne soit pas une date de conversion de la série 2 (définie ci‑après), Aimia pourra racheter la totalité ou une partie des actions privilégiées de série 2 en circulation, à son gré, en payant une somme en espèces de 25,50 $ par action privilégiée de série 2, plus les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date de rachat, exclusivement. Les actions privilégiées de série 2 n’ont pas de date d’échéance fixe et ne sont pas rachetables au gré de leurs porteurs. Les porteurs d’actions privilégiées de série 2 auront la faculté de convertir, à leur gré, le 31 mars 2020 et le 31 mars tous les cinq ans par la suite (chacune de ces dates étant une « date de conversion de la série 2 »), à certaines conditions, la totalité ou une partie de leurs actions privilégiées de série 2 en actions privilégiées de série 1 à raison de une action privilégiée de série 1 pour chaque action privilégiée de série 2.

Le 27 février 2015, Aimia a annoncé qu’elle n’exercerait pas son droit de racheter la totalité ou une partie des actions privilégiées de série 1 le 31 mars 2015. Par conséquent et sous réserve de certaines conditions, les porteurs des actions privilégiées de série 1 avaient le droit de convertir la totalité ou une partie de leurs actions privilégiées de série 1 en actions privilégiées de série 2, à raison de une pour une, le 31 mars 2015.

Le 31 mars 2015, les porteurs de 2 946 635 actions privilégiées de série 1 ont exercé leur option de convertir leurs actions privilégiées de série 1 en un nombre équivalent d’actions privilégiées de série 2. Les porteurs des actions privilégiées de série 2 ont le droit de recevoir des dividendes en espèces privilégiés à taux variable et cumulatifs trimestriels, calculés en fonction du nombre réel de jours écoulés dans le trimestre en question divisé par 365, lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclarera, sous réserve des dispositions de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (la « LCSA »). Le taux de dividende pour la période de taux variable allant du 31 décembre 2015 inclusivement au 31 mars 2016 exclusivement sera de 4,248 %, soit 3,75 % de plus que le taux de rendement des bons du Trésor de 90 jours du gouvernement canadien, établi conformément aux modalités des actions privilégiées de série 2.

Concernant les 3 953 365 autres actions privilégiées de série 1 en circulation après le 31 mars 2015, les porteurs des actions privilégiées de série 1 ont le droit de recevoir des dividendes en espèces privilégiés fixes et cumulatifs trimestriels lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclarera, sous réserve des dispositions de la LCSA. Le taux de dividende pour la période de cinq ans allant du 31 mars 2015 inclusivement au 31 mars 2020 exclusivement est de 4,5 %, soit 3,75 % de plus que le taux de rendement de l’obligation du gouvernement canadien à cinq ans, établi conformément aux modalités des actions privilégiées de série 1.

Les porteurs des actions privilégiées de série 2 ont le droit de recevoir des dividendes en espèces privilégiés à taux variable et cumulatifs trimestriels, calculés en fonction du nombre réel de jours écoulés dans le trimestre en question divisé par 365, lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclarera, sous réserve des dispositions de la LCSA.

En cas de liquidation ou de dissolution d’Aimia ou d’un autre partage de ses actifs entre ses actionnaires aux fins de liquider ses affaires, sous réserve du règlement préalable des réclamations de tous les créanciers d’Aimia et des porteurs d’actions d’Aimia dont le rang est supérieur aux actions privilégiées de série 1 et aux actions privilégiées de série 2, les porteurs d’actions privilégiées de série 1 et d’actions privilégiées de série 2 auront droit au paiement d’une somme de 25,00 $ par action, plus tous les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date fixée pour le paiement ou la distribution, exclusivement (déduction faite de tout impôt qui doit être déduit et retenu par Aimia), avant le versement d’une somme ou la distribution d’actifs d’Aimia aux porteurs inscrits d’actions de rang inférieur aux actions privilégiées de série 1 et aux actions privilégiées de série 2. Après paiement de ces sommes, les porteurs d’actions privilégiées de série 1 et d’actions privilégiées de série 2 n’auront plus aucun droit dans le partage des actifs d’Aimia.

Sous réserve des lois applicables, les porteurs d’actions privilégiées de série 1 et d’actions privilégiées de série 2 ne seront pas habiles, à titre de porteurs de ces actions, à recevoir un avis de convocation à une assemblée des actionnaires d’Aimia, à y assister ni à y voter, sauf si Aimia omet de verser des dividendes pendant huit trimestres. Si Aimia ne verse pas le montant intégral des dividendes accumulés et payables pendant huit trimestres, consécutifs ou non, que ces dividendes aient été déclarés ou non, sur les actions privilégiées de série 1 ou les actions privilégiées de série 2, selon le cas, au taux de dividende applicable à ces actions, les porteurs d’actions de la série visée auront le droit de recevoir l’avis de convocation et d’assister aux assemblées des actionnaires d’Aimia, sauf les assemblées auxquelles seuls les porteurs d’actions d’une autre catégorie ou série spécifique ont le droit de voter, et de voter collectivement avec tous les autres actionnaires d’Aimia habiles à voter à ces assemblées à raison de une voix par action privilégiée de série 1 ou par action privilégiée de série 2 détenue, selon le cas. Le droit de vote des porteurs d’actions de la série visée prendra fin dès qu’Aimia aura payé tous les dividendes accumulés et non versés sur les actions de cette série, tant qu’Aimia n’omettra pas à nouveau de verser les dividendes prévus pendant huit autres trimestres, auquel cas le droit de vote renaîtra.

Les actions privilégiées de série 1 et les actions privilégiées de série 2 occuperont un rang égal à celui des autres actions privilégiées d’Aimia et auront préséance sur les actions ordinaires pour ce qui est du versement des dividendes et de la distribution des actifs d’Aimia en cas de dissolution ou de liquidation de la Société, ou d’un autre partage des actifs d’Aimia aux fins de liquider ses affaires.

S&P a attribué aux actions privilégiées de série 1 et aux actions privilégiées de série 2 la note P‑4 (élevé) selon son échelle de notation canadienne. Cette note est la douzième sur vingt selon l’échelle de notation des actions privilégiées canadiennes employée par S&P. Selon S&P, cette note P‑4 (élevé) indique que, même si l’obligation est considérée comme étant plus vulnérable à un non‑paiement que d’autres émissions mieux notées, le débiteur est actuellement en mesure de respecter ses engagements financiers à l’égard de l’obligation. Des conditions commerciales, financières ou économiques défavorables auront probablement pour effet de miner la capacité ou la volonté du débiteur de respecter ses engagements financiers à l’égard de l’obligation. Les actions privilégiées de série 1 et les actions privilégiées de série 2 ont été notées Pfd‑3 (faible) par DBRS. Cette note représente la neuvième note sur une échelle de seize utilisée par DBRS pour les actions privilégiées. Selon DBRS, les actions privilégiées notées Pfd‑3 (faible) ont une qualité de crédit adéquate. Toutefois, même si la protection des dividendes et du capital de ces actions privilégiées est acceptable, l’entité émettrice d’actions privilégiées notées Pfd‑3 (faible) est considérée comme étant plus vulnérable aux changements défavorables de la conjoncture financière et économique, et elle pourrait être exposée à d’autres conditions défavorables qui amoindrissent la protection de l’obligation.

Actions privilégiées de série 3 et actions privilégiées de série 4

Les porteurs des actions privilégiées de série 3 ont le droit de recevoir des dividendes en espèces privilégiés cumulatifs et fixes, lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclare, qui sont payables trimestriellement le dernier jour ouvrable de mars, de juin, de septembre et de décembre au taux annuel de 6,25 %, soit 1,5625 $ l’action privilégiée de série 3 pour la période initiale de cinq ans se terminant le 31 mars 2019 exclusivement. Le taux du dividende sera révisé le 31 mars 2019 et tous les cinq ans par la suite pour correspondre au rendement des obligations du gouvernement du Canada de cinq ans, majoré de 4,20 %. Le 31 mars 2019 et le 31 mars tous les cinq ans par la suite, Aimia pourra, à son gré, racheter les actions privilégiées de série 3 en totalité ou en partie en contrepartie d’une somme en espèces de 25,00 $ chacune en plus de tous les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date fixée pour le rachat, exclusivement. Les actions privilégiées de série 3 n’ont pas de date d’échéance fixe et ne sont pas rachetables au gré de leurs porteurs. Les porteurs d’actions privilégiées de série 3 auront la faculté de convertir, à leur gré, la totalité ou une partie de leurs actions privilégiées de série 3 en actions privilégiées de série 4, à raison de une action privilégiée de série 4 contre une action privilégiée de série 3, sous réserve de certaines conditions, le 31 mars 2019 et le 31 mars tous les cinq ans par la suite.

Les porteurs des actions privilégiées de série 4 auront le droit de recevoir des dividendes trimestriels cumulatifs à taux variable, payables en espèces et par préférence, lorsque le conseil d’administration d’Aimia en déclare, le dernier jour ouvrable de mars, de juin, de septembre et de décembre de chaque année. À toute date de conversion de la série 4 (définie ci‑après), à compter du 31 mars 2024, Aimia pourra racheter la totalité ou une partie des actions privilégiées de série 4, à son gré, en payant une somme en espèces de 25,00 $ par action privilégiée de série 4, plus les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date de rachat, exclusivement. En tout temps après le 31 mars 2019, pourvu que ce ne soit pas une date de conversion de la série 4 (définie ci‑après), Aimia pourra racheter la totalité ou une partie des actions privilégiées de série 4 en circulation, à son gré, en payant une somme en espèces de 25,50 $ par action privilégiée de série 4, plus les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date de rachat, exclusivement. Les actions privilégiées de série 4 n’ont pas de date d’échéance fixe et ne sont pas rachetables au gré de leurs porteurs. Les porteurs d’actions privilégiées de série 4 auront la faculté de convertir, à leur gré, le 31 mars 2024 et le 31 mars tous les cinq ans par la suite (chacune de ces dates étant une « date de conversion de la série 4 »), à certaines conditions, la totalité ou une partie de leurs actions privilégiées de série 4 en actions privilégiées de série 3 à raison de une action privilégiée de série 3 pour chaque action privilégiée de série 4.

En cas de liquidation ou de dissolution d’Aimia ou d’un autre partage de ses actifs entre ses actionnaires aux fins de liquider ses affaires, sous réserve du règlement préalable des réclamations de tous les créanciers d’Aimia et des porteurs d’actions d’Aimia dont le rang est supérieur aux actions privilégiées de série 3 et aux actions privilégiées de série 4, les porteurs d’actions privilégiées de série 3 et d’actions privilégiées de série 4 auront droit au paiement d’une somme de 25,00 $ par action, plus tous les dividendes déclarés et non versés jusqu’à la date fixée pour le paiement ou la distribution, exclusivement (déduction faite de tout impôt qui doit être déduit et retenu par Aimia), avant le versement d’une somme ou la distribution d’actifs d’Aimia aux porteurs inscrits d’actions de rang inférieur aux actions privilégiées de série 3 et aux actions privilégiées de série 4. Après paiement de ces sommes, les porteurs d’actions privilégiées de série 3 et d’actions privilégiées de série 4 n’auront plus aucun droit dans le partage des actifs d’Aimia.

Sous réserve des lois applicables, les porteurs d’actions privilégiées de série 3 et d’actions privilégiées de série 4 ne seront pas habiles, à titre de porteurs de ces actions, à recevoir un avis de convocation à une assemblée des actionnaires d’Aimia, à y assister ni à y voter, sauf si Aimia omet de verser des dividendes pendant huit trimestres. Si Aimia ne verse pas le montant intégral des dividendes accumulés et payables pendant huit trimestres, consécutifs ou non, que ces dividendes aient été déclarés ou non, sur les actions privilégiées de série 3 ou les actions privilégiées de série 4, selon le cas, au taux de dividende applicable à ces actions, les porteurs d’actions de la série visée auront le droit de recevoir l’avis de convocation et d’assister aux assemblées des actionnaires d’Aimia, sauf les assemblées auxquelles seuls les porteurs d’actions d’une autre catégorie ou série spécifique ont le droit de voter, et de voter collectivement avec tous les autres actionnaires d’Aimia habiles à voter à ces assemblées à raison de une voix par action privilégiée de série 3 ou par action privilégiée de série 4 détenue, selon le cas. Le droit de vote des porteurs d’actions de la série visée prendra fin dès qu’Aimia aura payé tous les dividendes accumulés et non versés sur les actions de cette série, tant qu’Aimia n’omettra pas à nouveau de verser les dividendes prévus pendant huit autres trimestres, auquel cas le droit de vote renaîtra.

Les actions privilégiées de série 3 et les actions privilégiées de série 4 occuperont un rang égal à celui des autres actions privilégiées d’Aimia et auront préséance sur les actions ordinaires pour ce qui est du versement des dividendes et de la distribution des actifs d’Aimia en cas de dissolution ou de liquidation de la Société, ou d’un autre partage des actifs d’Aimia aux fins de liquider ses affaires.

S&P a attribué aux actions privilégiées de série 3 la note P‑4 (élevé) selon son échelle de notation canadienne. Cette note est la douzième sur vingt selon l’échelle de notation des actions privilégiées canadiennes employée par S&P. Selon S&P, cette note P‑4 (élevé) indique que, même si l’obligation est considérée comme étant plus vulnérable à un non‑paiement que d’autres émissions mieux notées, le débiteur est actuellement en mesure de respecter ses engagements financiers à l’égard de l’obligation. Des conditions commerciales, financières ou économiques défavorables auront probablement pour effet de miner la capacité ou la volonté du débiteur de respecter ses engagements financiers à l’égard de l’obligation.

Les actions privilégiées de série 3 ont été notées Pfd‑3 (faible) par DBRS. Cette note représente la neuvième note sur une échelle de seize utilisée par DBRS pour les actions privilégiées. Selon DBRS, les actions privilégiées notées Pfd‑3 (faible) ont une qualité de crédit adéquate. Toutefois, même si la protection des dividendes et du capital de ces actions privilégiées est acceptable, l’entité émettrice d’actions privilégiées notées Pfd‑3 (faible) est considérée comme étant plus vulnérable aux changements défavorables de la conjoncture financière et économique, et elle pourrait être exposée à d’autres conditions défavorables qui amoindrissent la protection de l’obligation.

Mai 2017