100 Champions mondiaux

///100 Champions mondiaux
100 Champions mondiaux 2017-12-14T20:19:23+00:00
Loading...

Qu’est-ce que l’initiative 100 Champions mondiaux?

Dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, la réussite du milieu des affaires canadien à l’international est garante de la prospérité future de notre pays.

À partir d’Aéroplan, Aimia a crû rapidement pour devenir une société globale de marketing propulsé par les données et de fidélisation comptant 3 200 employés dans 17 pays. Notre « globalisation » est toujours en cours.

À partir de cette expérience, nous désirons aider d’autres entreprises canadiennes à prendre de l’expansion en amorçant une conversation sur l’ambition mondiale du milieu des affaires au Canada. Nous avons un objectif ambitieux, celui de collaborer avec d’autres pour inspirer et soutenir la prochaine génération d’entreprises multinationales de premier plan – les 100 champions mondiaux – qui sont les meilleures du monde dans ce qu’elles font.

Pour alimenter cette conversation, nous avons interrogé près de 350 entreprises comptant au moins 50 employés afin de savoir ce qui les convainc et les dissuade d’aller à l’international, et de déterminer les principaux obstacles et irritants que les sociétés, mondiales ou non, ont rencontré en cours de route.

Les résultats démontrent que d’avoir une stratégie d’expansion mondiale a rapporté à presque toutes les entreprises interrogées. En revanche, la plupart des sociétés canadiennes qui n’envisagent pas prochainement leur « globalisation » ne perçoivent aucun avantage à l’expansion à l’international ou n’ont tout simplement pas envie de le faire.

Nous devons créer une culture et une communauté d’affaires ayant des visées globales ambitieuses et avant-gardistes. Il nous faut pour cela soutenir et encourager ensemble les entreprises qui ne sont pas encore présentes à l’international afin qu’elles voient les avantages que cela procure et en profitent.

Le moment est propice de préparer une génération de leaders d’affaires qui regardent au-delà des frontières du Canada et qui rêvent d’être les meilleurs du monde dans ce qu’ils font.

Pour en savoir plus

Communiqué de presse

Discours de Rupert Duchesne au CORIM , Juin 2016 (transcrit, tel que prononcé)

Discours de Rupert Duchesne au Club Mont-Royal , Mai 2015 (transcrit, tel que prononcé)

Discours de Rupert Duchesne au Cercle Canadien, Novembre 2015 (transcrit, tel que prononcé)

Téléchargez le rapport

Actualités

All the world’s a stage: How to successfully take your company global
Contribution spéciale de Rupert Duchesne au Globe and Mail, disponible telle que publiée, en anglais seulement
Publiée le Jeudi 8 septembre 2016

Il est temps que votre entreprise vise l’international. Ou est-ce vraiment le cas ? Un récent sondage réalisé par Aimia auprès des chefs d’entreprises a révélé que la moitié des entreprises qui considèrent de s’implanter dans un nouveau pays n’étaient pas en mesure de déterminer si leurs entreprises sont prêtes à effectuer cette démarche.

Pourquoi les entreprises canadiennes ont-elles peur de l’étranger?
Écrit par Jean-Philippe Cipriani
L’Actualité
Publiée le mardi 7 juin, 2016

Derrière les ventes des Cirque du Soleil, Rona et St-Hubert, on voit peu les acquisitions des Saputo, Couche-Tard ou Cominar. Et pour jouer ainsi dans les grandes ligues mondiales, les entreprises doivent d’abord faire leurs preuves à l’étranger.

Why are Canadian companies so afraid to go global?
Écrit par Sarah Niedoba
Canadian Business
Publiée le mardi 7 juin, 2016
Selon une étude publiée par Aimia Inc., 80% des entreprises de tailles moyennes pensent que leurs modèles d’affaires ne sied pas à une expansion internationale. Cependant, le moment est peut-être opportun pour ces entreprises d’apprendre des entreprises qui ont décidé d’aller à l’international : 90% des entreprises qui ont été à l’international considère que leur expansion est un succès.

Pourquoi des sociétés craignent-elles de jouer sur l’échiquier mondial?
Écrit par François Normand
Les Affaires
Publiée le mardi 7 juin, 2016 à 06:22 HAE
Trop peu d’entreprises canadiennes prennent de l’expansion à l’extérieur de l’Amérique du Nord. Et cette situation tient au manque d’ambition de leurs dirigeants et aux obstacles auxquelles sont confrontées les sociétés qui rêvent d’international.

100 Canadian global champions. Why not?
Lettre d’opinion de Rupert Duchesne, disponible telle que publiée dans le Globe & Mail, en anglais seulement
Lettre ouverte – Globe and Mail
Publiée le vendredi 5 juin, 2015 à 16:59 HAE
Au cours des dernières semaines, plusieurs leaders d’affaires ont partagé le fruits de leurs réflexions sur ce que le gouvernement peut faire différemment pour mieux soutenir le succès des entreprises canadiennes. Alors que la croissance économique mondiale semble être de retour et qu’une élection fédérale aura lieu bientôt, le moment est propice  pour avoir une conversation éclairée sur ce sujet.

Nous joindre