Prix de photographie Aimia | AGO – Les gagnants des bourses d’études sont dévoilés

////Prix de photographie Aimia | AGO – Les gagnants des bourses d’études sont dévoilés
Prix de photographie Aimia | AGO – Les gagnants des bourses d’études sont dévoilés 2017-12-07T17:45:54+00:00

20.05.2015

Le jury a porté son choix sur trois étudiants canadiens en photographie de premier cycle, qui recevront un an de droits de scolarité

TORONTO, le 20 mai 2015 /CNW/– Le Prix de photographie Aimia | AGO a dévoilé les gagnants du programme de bourses d’études Aimia | AGO 2015. Évalué à 24 000 $ CAN, le programme de bourses d’études a été instauré en 2013 pour reconnaître trois étudiants à temps plein – au niveau canadien et à l’international – qui amorcent leur dernière année dans un programme d’études de premier cycle en photographie à l’une des 15 institutions postsecondaires canadiennes participantes. Parmi plus de 100 candidats cette année, le jury a choisi d’accorder à Lodoe Laura, de l’Université Ryerson, à Alison Postma, de l’Université de Guelph et à Graham Wiebe, de l’Université du Manitoba, un montant de 7 000 $ CAN chacun pour payer les droits de scolarité de leur dernière année d’études. Les institutions dans lesquelles les récipiendaires étudient recevront chacune un montant de 1 000 $ CAN.

  • Alison Postma complète présentement le programme Studio Art à l’Université de Guelph. Originaire de Toronto et ayant grandi dans cette ville, elle exploite la photographie dans son travail  pour d’explorer le rêve, les idées et les espaces. En manipulant les surfaces et en utilisation des méthodes d’installation novatrices, Postma fait parler ses œuvres.
  • L’œuvre de Lodoe Laura s’intéresse à des thématiques liées à l’ancestral, au patrimoine et à la tradition. Sa pratique artistique se veut une réaction aux réalités personnelles et, à travers son travail, elle s’interroge sur l’art de la photographie comme supplément pour la mémoire. Elle étudie pour l’obtention d’un baccalauréat en beaux-arts à l’Université Ryerson, en arts de l’image.
  • Graham Wiebe, qui poursuit actuellement ses études pour obtenir un baccalauréat en beaux-arts à l’Université du Manitoba, tire son inspiration de Winnipeg, sa ville natale. L’objet de son art est profondément influencé par les sous-cultures de la jeunesse et il intègre l’impulsion et l’ironie pour créer des images teintées de nostalgie autant publique que personnelle.

« Le programme de bourses d’études a fait ses débuts avec huit institutions scolaires partenaires, pour rapidement passer à 15 dès sa deuxième année, et il continue de prendre de l’ampleur. Il est alimenté par l’enthousiasme et le talent prodigieux d’étudiants en arts et il est soutenu par les institutions partenaires », mentionne Matthew Teitelbaum, directeur et chef de l’exploitation du Musée des beaux-arts de l’Ontario. « Le succès de ce programme national n’est qu’une des facettes du soutien apporté aux artistes canadiens par le Prix de photographie Aimia | AGO. »

« Dans le cadre de notre engagement durable envers nos communautés, nous sommes particulièrement fiers d’appuyer la promotion d’artistes locaux de talent pour façonner un patrimoine canadien dont l’impact se fera ressentir dans l’univers de la photographie contemporaine », ajoute Vince Timpano, président et chef de la direction d’Aimia pour le Canada. « Félicitations aux trois récipiendaires de cette année au programme de bourses d’études. »

Quinze institutions respectées et reconnues ont proposé cette année les candidatures d’étudiants au programme de bourses d’études. Dans chacune de ces institutions, un jury interne formé de membres de la faculté a désigné un finaliste qui a été par la suite évalué par le jury du programme de bourses d’études.

Voici les finalistes de l’édition 2015 du programme de bourses du Prix Aimia | AGO :

  • Nedda Baba, Université York;
  • Sabrina Chamberland, Université d’Ottawa;
  • Emily M. Kohlert, Université de la Saskatchewan;
  • Louis-Alex Lavoie, Université du Québec;
  • Shuo Li, Collège d’art et de design de l’Alberta (ACAD);
  • Mara Gajic, Université de l’École d’art et de design de l’Ontario (OCAD);
  • Faber Neifer, Université d’art et de design Emily Carr;
  • Roxanne Ross, Université Concordia;
  • Daniel Schrempf, Université de Lethbridge;
  • Lauren Tsuyuki, Université Simon Fraser;
  • D’Arcy Way, Collège d’art et de design de la Nouvelle-Écosse (NSCAD);
  • Chadman Wong, Université de la Colombie-Britannique.

Parmi ces 15 finalistes, un jury composé d’experts – Adelina Vlas, conservatrice adjointe, art contemporain, du Musée des beaux-arts de l’Ontario, Lisa Oppenheim, gagnante du Prix de photographie Aimia | AGO en 2014, et Gabrielle Moser, écrivaine, éducatrice et conservatrice indépendante de Toronto – a choisi les trois gagnants.

Les membres du jury ont dit au sujet des gagnants de cette année : « Nous avons été ravies de découvrir la grande qualité se dégageant du travail de tous les artistes mis en nomination. Les trois gagnants se sont démarqués dans leur approche envers des genres d’art photographique différents : Alison Postma démontre une maîtrise dans l’exécution de compositions qui illustrent des dimensions troublantes d’espaces domestiques, l’œuvre diversifiée de Lodoe Laura explore l’identité personnelle au moyen de gestes performatifs et d’un engagement tactile avec le médium, et les instantanés aux nuances mêlant confrontation et poésie de Graham Wiebe capturent une tradition documentaire et expriment une relation philanthropique avec ses sujets. Nous les félicitons tous. »

Le Prix de photographie Aimia | AGO est le prix de photographie le plus important au Canada et l’un des programmes de prix destinés aux arts et à la culture les plus considérables au monde. Les prix offerts, totalisant plus de 85 000 $ CAN, sont remis annuellement à des artistes photographes et incluent une exposition d’un an au Musée des beaux-arts de l’Ontario, des frais de séjour pour les artistes internationaux, une visibilité publique et un programme national de bourses d’études.

La liste préliminaire du Prix de photographie Aimia | AGO a été dévoilée le 28 avril 2015 et elle peut être consultée à aimiaprixdephotographie.com. L’annonce des gagnants sera faite le 23 juin 2015, soyez à l’affût. Pour des mises à jour au sujet du Prix et des détails additionnels, suivez @AimiaAGOPrize sur Twitter.

À PROPOS D’AIMIA
Aimia, une entreprise de marketing de fidélisation s’appuyant sur les données d’analytique, se fonde sur deux principes fondamentaux de la fidélité, soit la confiance et la réciprocité, pour définir sa vocation sociale : la création de partenariats mutuellement avantageux qui ont une incidence durable au sein des collectivités. Protectrice enthousiaste des arts, Aimia soutient de nombreuses initiatives canadiennes et internationales favorisant les arts et la culture, notamment au moyen de dons, de commandites et d’activités bénévoles mettant ses employés à contribution. Aimia vient ainsi en aide à plusieurs organisations culturelles canadiennes, notamment le Musée des beaux-arts de l’Ontario, l’Institut de l’art canadien, Les affaires pour les arts, la Canadian Art Foundation, le Musée des beaux-arts du Canada, le Festival Luminato, la Fondation Walrus et la présentation canadienne à la Biennale de Venise, depuis 2006. Avec son Prix de photographie Aimia l AGO et son programme de bourses d’études de même que l’exposition d’œuvres d’art dans ses bureaux de Montréal et Toronto, Aimia s’engage fièrement dans un dialogue entourant les arts et la culture. Pour des détails additionnels, visitez aimia.com

À PROPOS DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L’ONTARIO
Fort d’une collection de plus de 80 000 œuvres d’art, le Musée des beaux-arts de l’Ontario figure parmi les musées d’art les plus réputés d’Amérique du Nord. Il permet de vivre à chaque visite une expérience artistique exceptionnelle, que ce soit grâce à la vaste collection du Groupe des sept, aux prestigieuses œuvres canadiennes, à la galerie d’art africain, à l’art contemporain avant-gardiste ou au chef-d’œuvre de Pierre Paul Rubens, Le Massacre des Innocents. En 2002, le généreux don de Kenneth Thomson, soit 2 000 remarquables œuvres d’art canadiennes et européennes, a inspiré Transformation AGO, un projet d’agrandissement aux lignes audacieuses dessiné par l’architecte de renommée mondiale Frank Gehry; ce projet a donné lieu en 2008 à l’une des réalisations architecturales nord-américaines les plus saluées par la critique. Parmi ses points d’intérêt, notons la Galleria Italia, une sublime réalisation de bois et de verre qui s’étend sur un pâté de maisons, et l’escalier en spirale, souvent photographié, qui invite les visiteurs à explorer ce cadre exceptionnel. Le MBAO offre un programme d’adhésion active aux avantages très intéressants, et le Centre d’apprentissage de la famille Weston propose des programmes artistiques et créatifs attrayants pour les enfants, les familles, les jeunes et les adultes. Visitez le ago.net pour en savoir plus sur les expositions spéciales à venir ainsi que les restaurants et les boutiques du MBAO, pour vous inscrire aux programmes et pour acheter des billets ou un abonnement.

Le MBAO est financé en partie par le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport de l’Ontario. Son fonctionnement est également assuré grâce au soutien de la ville de Toronto, du Conseil des arts du Canada et des membres, donateurs et partenaires du secteur privé qui apportent de généreuses contributions.

Le Musée remercie Aimia, partenaire signataire du programme de collection photographique, pour son généreux soutien.

SOURCE AIMIA

Demandes de renseignements des médias : Sabrina Bhangoo, Aimia, Sabrina.Bhangoo@aimia.com I 647 329-5123; Caitlin Coull, Musée des beaux-arts de l’Ontario, Caitlin_Coull@ago.net I 416 979-6660, poste 364