ANNONCE DU GAGNANT DU PRIX DE PHOTOGRAPHIE AIMIA | AGO 2015

////ANNONCE DU GAGNANT DU PRIX DE PHOTOGRAPHIE AIMIA | AGO 2015
ANNONCE DU GAGNANT DU PRIX DE PHOTOGRAPHIE AIMIA | AGO 2015 2017-12-05T23:37:28+00:00

01.12.2015

Le photographe américain Dave Jordano remporte le prix de 50 000 $

Toronto (Ontario), le 1er décembre 2015. – Le Prix de photographie Aimia | AGO 2015 a été décerné à l’Américain Dave Jordano lors d’un événement spécial tenu ce soir au Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO). Choisi par le public, il remporte 50 000 $ CA et une résidence tous frais payés de six semaines au Canada en 2016. Les finalistes Annette Kelm (Allemagne), Owen Kydd (Canada) et Hito Steyerl (Allemagne) profiteront également d’une résidence de six semaines, en plus d’empocher une somme de 5 000 $ qui les aidera dans la poursuite de leur art.

Né à Detroit en 1948, M. Jordano vit et travaille à Chicago. Il a obtenu un baccalauréat en beaux-arts (photographie) du College for Creative Studies en 1974 et mène depuis 1977 une carrière fructueuse en tant que photographe publicitaire. En 2001, il est revenu à la photographie artistique en entreprenant la série Chicago Bridge Project. En réaction à la couverture médiatique négative de sa ville d’origine, il a s’est lancé en 2010 dans la réalisation d’une série de photographies montrant ce qui en reste et ceux qui n’ont d’autre choix que d’y vivre. Intitulée Detroit – Unbroken Down, elle fera l’objet d’une publication par Powerhouse Books cet automne. On retrouve par ailleurs les photographies de M. Jordano dans plusieurs collections publiques, privées et d’entreprises, notamment celles du Museum of Contemporary Photography de Chicago, du Museum of Fine Arts de Boston, du Museum of Fine Arts de Houston et du Detroit Institute of Arts.

Les finalistes ont été annoncés le 23 juin 2015, au terme des délibérations d’un jury international présidé par Adelina Vlas, conservatrice adjointe de l’art contemporain de l’AGO, et complété par João Ribas, directeur adjoint et conservateur principal du Musée d’art contemporain de Serralves, à Porto, et Mohamed Bourouissa, artiste de renom établi à Paris. Le gagnant a ensuite été choisi par un vote public, qui s’est tenu du 9 septembre au 29 novembre, 23 h 59.

« Les finalistes ont beaucoup impressionné le jury, et je suis ravie de voir que leurs œuvres ont aussi touché le public, explique Judy Koke, directrice de la programmation publique et éducative de l’AGO. Les gens ont voté par milliers, ce qui montre bien l’intérêt généré par les questions historiques et philosophiques qu’ont soulevées les photographes. Au nom du Musée des beaux-arts de l’Ontario, je tiens à féliciter Dave Jordano et à remercier tous les artistes venus à Toronto pour nous faire part de leur vision unique et frappante. »

« Nous félicitons vivement Dave Jordano et tous les finalistes, dont les réalisations et les contributions ont un rayonnement important à l’échelle internationale, ajoute Vince Timpano, président et chef de la direction d’Aimia au Canada. Nous sommes fiers de notre partenariat unique avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario et d’être investis depuis longtemps dans la promotion des arts au Canada.

Parmi les autres lauréats du Prix de photographie Aimia | AGO, notons Lisa Oppenheim des États-Unis (2014), Erin Shirreff du Canada (2013), Jo Longhurst du Royaume-Uni (2012), Gauri Gill de l’Inde (2011), Kristan Horton du Canada (2010), Marco Antonio Cruz du Mexique (2009) et Sarah Anne Johnson du Canada (2008).

Le Prix de photographie Aimia | AGO est le plus important prix de photographie contemporaine au Canada. Il rend hommage à des photographes du monde entier dont le travail a laissé entrevoir un potentiel extraordinaire durant les cinq années précédentes. Il comprend chaque année la remise d’une somme de plus de 100 000 $, dont 50 000 $ au gagnant, 5 000 $ aux autres finalistes et 25 000 $ à un programme national de bourses d’études offertes à des étudiants en photographie dans certains établissements canadiens. Le reste de cette somme finance la résidence de six semaines offerte aux quatre finalistes dans des établissements partout au Canada. Pour en savoir plus sur le Prix de photographie AIMIA | AGO et connaître les dernières nouvelles, consultez le www.prixdephotographieaimiaago.com et suivez @AimiaAGOPrize sur Twitter.

À PROPOS D’AIMIA

Entreprise de marketing et d’analytique des données, Aimia exploite Aéroplan, le programme de fidélisation coalisée par excellence du Canada. Deux principes fondamentaux de la fidélité, soit la confiance et la réciprocité, guident sa vocation sociale : la création de partenariats mutuellement avantageux qui ont une incidence durable au sein des collectivités. Protectrice enthousiaste des arts, Aimia soutient de nombreuses initiatives canadiennes et internationales favorisant les arts et la culture, notamment au moyen de dons, de commandites et d’activités bénévoles mettant ses employés à contribution. Aimia est fière de participer à un dialogue sur les arts par l’intermédiaire du Prix de photographie Aimia | AGO et de son programme de bourses d’études, ainsi que par l’exposition d’œuvres d’art dans ses bureaux de Montréal et de Toronto. Pour en savoir plus, allez au www.aimia.com.

À PROPOS DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L’ONTARIO

Fort de sa collection de plus de 80 000 œuvres d’art, le Musée des beaux-arts de l’Ontario figure parmi les musées d’art les plus réputés d’Amérique du Nord. Il fait vivre à chaque visite une expérience artistique exceptionnelle, que ce soit grâce à la vaste collection du Groupe des Sept, à d’autres prestigieuses œuvres canadiennes, à la galerie d’art africain, à l’art contemporain avant-gardiste ou au chef-d’œuvre de Pierre Paul Rubens, Le Massacre des Innocents. En 2002, le généreux don de Kenneth Thomson, soit 2 000 œuvres d’art canadiennes et européennes toutes plus remarquables les unes que les autres, a inspiré Transformation AGO, un projet d’agrandissement aux lignes audacieuses dessiné par l’architecte de renommée mondiale Frank Gehry; ce projet a donné lieu en 2008 à l’une des réalisations architecturales nord-américaines les plus saluées par la critique. Parmi ses points d’intérêt, notons la Galleria Italia, une sublime réalisation de bois et de verre qui s’étend sur un pâté de maisons, et l’escalier en spirale, souvent photographié, qui invite les visiteurs à explorer ce cadre exceptionnel.

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario est financé en partie par le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport de l’Ontario. Son fonctionnement est également assuré grâce au soutien de la Ville de Toronto, du Conseil des arts du Canada et des membres, donateurs et partenaires du secteur privé qui apportent de généreuses contributions.

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario remercie Aimia, partenaire signataire du programme de collection photographique et partenaire fondateur du Prix de photographie Aimia | AGO, pour son généreux soutien.

Demandes de renseignements, d’images et d’entrevues des médias

Ali Azzopardi
Citizen Relations
Ali.Azzopardi@citizenrelations.com

416 306-6650

Sabrina Bhangoo
Aimia
Sabrina.Bhangoo@aimia.com

647 329-5123

Caitlin Coull
Musée des beaux-arts de l’Ontario
Caitlin_Coull@ago.net

416 979-6660, poste 364