Aimia annonce le placement de billets garantis de premier rang d’un capital de 200 M$

////Aimia annonce le placement de billets garantis de premier rang d’un capital de 200 M$
Aimia annonce le placement de billets garantis de premier rang d’un capital de 200 M$ 2017-12-06T17:00:50+00:00

20.11.2012

MONTRÉAL, le 19 nov. 2012 /CNW Telbec/ – Aimia Inc. (TSX: AIM) (« Aimia ») a annoncé aujourd’hui qu’elle avait convenu d’émettre à un syndicat de preneurs fermes, aux fins de placement dans le public, des billets garantis de premier rang à 4,35 %, série 5, venant à échéance le 22 janvier 2018, d’un capital global de 200 M$ (les « billets »). Le prix des billets a été fixé à 997,81 $ pour chaque tranche de 1 000 $ de capital des billets, pour un taux de rendement effectif de 4,399 % par année si les billets sont détenus jusqu’à l’échéance. La clôture du placement devrait avoir lieu vers le 22 novembre 2012, sous réserve des conditions de clôture habituelles.

Le syndicat de preneurs fermes est mené par Marchés mondiaux CIBC Inc., RBC Dominion valeurs mobilières Inc. et Valeurs Mobilières TD Inc.

Les billets porteront intérêt au taux annuel de 4,35 % et les intérêts sur les billets seront payables semestriellement à terme échu le 22 janvier et le 22 juillet de chaque année, à compter du 22 janvier 2013. Les billets seront garantis par certaines entreprises, certains biens et certains actifs actuels et futurs d’Aimia et de certaines de ses filiales et seront des dettes directes garanties d’Aimia ayant un rang égal, notamment en ce qui a trait aux sûretés, à celui de toutes les autres dettes non subordonnées actuelles et futures au titre des sommes empruntées d’Aimia ou d’Aimia Canada Inc., selon le cas.

Les billets ont reçu une note provisoire de BBB avec tendance stable de DBRS Limited et une note de BBB- de Standard & Poors Ratings Services.

Aimia entend affecter une tranche d’environ 88 M$ du produit net du placement au financement de l’acquisition annoncée précédemment d’une participation additionnelle de 20 % dans Premier Loyalty & Marketing, S.A.P.I. de C.V., propriétaire et exploitant de Club Premier, le plus important programme de fidélisation coalisé du Mexique, et des frais connexes, et le restant, soit environ 110 M$, pour les besoins généraux de l’entreprise.

Les billets seront offerts au moyen d’un supplément du prospectus au prospectus préalable de base modifié et mis à jour daté du 8 avril 2011 qui a été déposé auprès des autorités en valeurs mobilières dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada.

****

À propos d’Aimia

Aimia est un chef de file mondial de la gestion de la fidélisation. Aimia possède, entre autres compétences uniques, une expertise avérée pour ce qui est d’offrir des services de fidélisation propriétaires, de lancer et de gérer des programmes de fidélisation coalisés, de créer de la valeur grâce à l’analytique de la fidélité et de susciter l’innovation dans l’espace numérique et mobile en émergence. Aimia possède et exploite Aéroplan, le programme de fidélisation coalisé par excellence du Canada, et Nectar, le plus important programme de fidélisation coalisé du Royaume-Uni. En outre, Aimia détient une participation majoritaire dans Air Miles Moyen-Orient et Nectar Italia ainsi qu’une participation minoritaire dans Club Premier, le plus important programme de fidélisation coalisé du Mexique, et Cardlytics, une entreprise privée américaine spécialisée dans le marketing transactionnel pour les services bancaires électroniques.

Aimia est une société canadienne cotée à la Bourse de Toronto (TSX : AIM) qui a plus de 3 800 employés dans au-delà de 20 pays. Pour obtenir plus de renseignements sur Aimia, veuillez visiter le site www.aimia.com.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent à l’usage de termes tels que « prévoir », « croire », « pouvoir », « estimer », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « planifier », « projeter » et d’autres termes semblables, parfois employés au futur ou au conditionnel, et à l’emploi d’autres termes semblables, notamment à la mention de certaines hypothèses. Ces énoncés peuvent porter, par exemple, sur des stratégies, des attentes, des objectifs, des activités prévues ou des mesures à venir.

De par leur nature, les énoncés prospectifs partent d’hypothèses et sont soumis à d’importants risques et incertitudes. Les prévisions, les prédictions ou les énoncés prospectifs ne sont pas fiables en raison notamment de la nature évolutive des événements externes et des incertitudes auxquelles les activités et la structure de l’entreprise sont soumises en général. La réalité pourra se révéler très différente des résultats exprimés dans les énoncés prospectifs pour de nombreuses raisons, entre autres la dépendance envers les principaux partenaires d’accumulation et les clients, les conflits d’intérêts, un nombre plus élevé que prévu d’échanges de primes, la réglementation, la situation de l’économie ou du marché du détail, la concurrence, les problèmes de liquidité d’Air Canada, les perturbations chez Air Canada ou dans l’industrie du voyage, des changements dans le secteur du transport aérien et une hausse des coûts des transporteurs aériens, les coûts d’approvisionnement et de capacité, les frais d’échange futurs non provisionnés, l’incapacité de protéger les bases de données et les renseignements personnels des consommateurs, les changements aux programmes de fidélisation, la nature saisonnière des activités, d’autres facteurs et le rendement antérieur, les activités à l’étranger, les poursuites, la dépendance envers le personnel clé, les relations de travail, le passif au titre des régimes de retraite, les pannes d’équipement électronique et l’incapacité d’utiliser les logiciels tiers, l’incapacité de protéger les droits de propriété intellectuelle, les fluctuations des taux d’intérêt et du change, le niveau d’endettement et clauses restrictives relativement à la dette actuelle et future, l’incertitude des versements de dividendes, la gestion de la croissance, les notes de crédit de même que les autres facteurs précisés dans ce communiqué de presse et dans le dossier de divulgation publique d’Aimia déposé auprès des instances de réglementation des valeurs mobilières canadiennes. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes témoignent des attentes d’Aimia au 19 novembre 2012 et ils pourraient changer après cette date. Toutefois, Aimia n’a aucunement l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit en raison d’une nouvelle information, d’un fait nouveau ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé en vertu des règlements en valeurs mobilières applicables.

Les billets n’ont pas été ni ne seront inscrits en vertu de la Securities Act of 1933 des États-Unis, dans sa version modifiée, ou d’une loi sur les valeurs mobilières étatique et ils ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis ou à des personnes des États-Unis sans être inscrits ou dispensés des exigences d’inscription en vertu de cette loi et des lois sur les valeurs mobilières étatiques applicables. Le présent communiqué ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat, et les titres ne doivent pas être vendus dans les territoires dans lesquels une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale avant d’être admissibles en vertu des lois sur les valeurs mobilières de ces territoires.

SOURCE : AIMIA

Renseignements :Médias
JoAnne Hayes
416 352-3706
joanne.hayes@aimia.com

Analystes
Trish Moran
416 352-3728
trish.moran@aimia.com