« Vous voulez mon historique de navigation? Je veux quelque chose en retour »

////« Vous voulez mon historique de navigation? Je veux quelque chose en retour »
« Vous voulez mon historique de navigation? Je veux quelque chose en retour » 2017-12-05T16:50:40+00:00

23.11.2016

Une étude d’Aimia démontre qu’à travers le monde, les consommateurs mettent un prix à leurs données et veulent plus de contrôle

MONTRÉAL, le 23 novembre 2016 – Les consommateurs à travers le monde sont de plus en plus conscients de la valeur de leurs données personnelles, et peuvent mettre un prix à celles-ci. Ainsi, ils évaluent que leurs données en ligne valent entre 18 $ CA à 120 $ CA. C’est là une des conclusions du rapport de recherche Optique fidélisation d’Aimia publié aujourd’hui par Aimia, une entreprise de marketing propulsé par les données et d’analytique de la fidélité. L’étude révèle également que quatre personnes sur dix (41 %) considèrent leurs données comme ayant « une grande valeur », alors que cette proportion était de trois sur dix (31 %) en 2014.

Les consommateurs ont établi la liste de prix qui suit pour le partage de leurs données :

  • Pour les données en ligne comme l’historique de navigation et d’achats, l’Américain moyen* établit la valeur à 52 $ CA; les Canadiens et les Australiens l’estiment à 50 $ CA; les Britanniques à 35 $ CA; les Indiens à 24 $ CA; et les résidents des Émirats arabes unis, à 18 $ CA.
  • Pour des informations comme l’adresse, le courriel ou le téléphone, les Américains évaluent ces données à 33 $ CA; les Canadiens et les Australiens à 50 $ CA; les Britanniques à 35 $ CA; les Indiens à 20 $ CA; et les résidents des Émirats arabes unis, à 29 $ CA.
  • Les Coréens du Sud et les Allemands ont donné une valeur égale à leurs différents types de données personnelles, à 120 $ CA et 73 $ CA respectivement.

Les consommateurs veulent « reprendre le contrôle » de leurs données

Sept consommateurs en ligne sur dix (71 %) pensent que leurs marques préférées font bon usage de leurs données pour améliorer le magasinage en ligne. Mais ils veulent également avoir plus de contrôle sur la façon dont les marques utilisent leurs données. Près de huit consommateurs sur dix (77 %) aimeraient avoir plus de contrôle sur quelles données les compagnies détiennent à leur sujet.

« Les consommateurs d’aujourd’hui sont férus du numérique », explique David Johnston, Chef de l’exploitation du groupe chez Aimia. « Ils savent que leurs données sont précieuses pour les marques et, lorsqu’ils les partagent, ils s’attendent à un service amélioré ou à un avantage en retour. Il est encourageant de voir les marques reconnaître ceci, et nous devons continuer à offrir des avantages tangibles aux clients en reconnaissance du partage de leurs données ».

L’éveil du marchandage des données avec les consommateurs?

Les constatations d’Aimia démontrent que plus de la moitié (56 %) des consommateurs sondés ont pris des mesures pour limiter la capacité des marques à les suivre et leur présenter des publicités en ligne. En même temps, de nouvelles technologies donnant aux consommateurs le contrôle sur leurs données sont en émergence. Celles-ci incluent Solid, du fondateur du web, Tim Berners-Lee, et l’application Citizenme.

Jumelées à une compréhension grandissante des consommateurs de la valeur de leurs données, ces applications pourraient donner l’éveil à un nouveau type de comportement, où les consommateurs avisés commencent à protéger leurs données et à les partager moyennant un prix.

« En faisant preuve de transparence et en offrant des avantages personnalisés et taillés sur mesure, les marques peuvent démontrer aux consommateurs que le partage de données est bénéfique », poursuit David Johnston. « Celles qui ne le font pas risquent de perdre l’accès aux données des consommateurs ou, potentiellement, de devoir les payer ».

La recherche d’Aimia révèle que les consommateurs sont souvent plus enclins à partager leur information personnelle s’ils comprennent pourquoi cette information est recueillie et à quoi elle servira. Par exemple, près de sept personnes sur dix (69 %) consentiraient à donner leur numéro de mobile si la compagnie leur en expliquait la raison, comparativement à la moitié (52 %) si aucun contexte n’est fourni.

Pour plus de constats du rapport Optique fidélisation d’Aimia, rendez-vous à : http://www.aimia.com/fr/pages-dest/optique-fidelisation-aimia-edition-2016.html.

* À des fins de comparaison, les valeurs moyennes consistent en la médiane de chaque marché après le retrait des valeurs aberrantes. Les valeurs au-delà de 10 000 $ CA furent considérées aberrantes. Toutes les valeurs en monnaie locale furent converties en dollars canadiens à des fins de comparaison.

Au sujet de la recherche Optique fidélisation d’Aimia

Aimia a mené cette recherche à l’échelle internationale depuis 2014 afin de comprendre les attitudes des consommateurs envers la fidélisation, leur habitude de la technologie et comment elle peut favoriser les relations avec les marques et, enfin, la vision des gens envers le partage de leurs données et les enjeux de confidentialité. Pour l’édition 2016 de l’Optique fidélisation d’Aimia, les répondants ont été invités à définir la valeur monétaire de leurs propres données pour la première fois.

Méthodologie

Pour les fins de l’étude, Aimia a sondé plus de 15 000 personnes dans neuf pays : Royaume-Uni, Allemagne, États-Unis, Canada, Émirats arabes unis, Inde, Australie, Corée du Sud et Afrique du Sud. L’échantillonnage était représentatif en termes d’âge, de genre et de région dans tous les marchés, sauf aux Émirats arabes unis et en Inde. Dans ces deux pays, l’échantillonnage était « représentatif des activités en ligne ». Plus précisément, l’échantillonnage était représentatif de la population ayant accès à Internet et donc, de façon générale, des groupes plus jeunes ou ceux jouissant de revenus plus élevés. Les personnes interrogées ont répondu à une série de questions générales, puis elles ont été divisées en groupes pour répondre à des questions plus détaillées sur les banques, les détaillants ou les supermarchés. Cette année, les chercheurs ont mené des entrevues face à face avec 50 consommateurs du Royaume-Uni pour approfondir leur compréhension de ce que les consommateurs pensent vraiment des marques et de l’utilisation de leurs données personnelles.

À propos d’Aimia

Aimia Inc. (TSX: AIM) est une entreprise de marketing propulsé par les données et d’analytique de la fidélité. Nous fournissons à nos clients les connaissances sur leur propre clientèle dont ils ont besoin pour prendre des décisions commerciales plus éclairées, pour bâtir à long terme des relations individuelles pertinentes et gratifiantes, faisant évoluer l’échange de valeur dans l’intérêt mutuel de nos clients et des consommateurs.

Avec ses 3200 employés présents dans 17 pays, Aimia forme des partenariats avec des groupes d’entreprises (coalitions) et des compagnies individuelles afin de les aider à générer, à recueillir et à analyser des données sur les collectionneurs, et à obtenir des connaissances pouvant servir à personnaliser l’activité commerciale.

Nous avons recours pour cela à nos propres programmes de fidélisation coalisés, comme Aéroplan au Canada, Nectar au Royaume-Uni et Air Miles Moyen-Orient; à la prestation de services axés sur les stratégies de fidélisation, le développement, la mise en oeuvre et la gestion de programmes – soutenus par des produits et des plateformes technologiques de premier plan, comme les plateformes de fidélisation Aimia Entreprise et Saas – et par l’entremise de nos services d’analytique et de connaissances, comme Intelligent Shopper Solutions.

Dans d’autres marchés, nous possédons une participation dans des programmes de fidélisation comme Club Premier au Mexique et Think Big, un partenariat avec Air Asia et Tune Group. Nos clients sont variés et nous répondons à leurs besoins uniques grâce à notre expertise, sans pareille dans l’industrie, des biens de consommation courante, de la vente au détail, des services financiers et des secteurs du voyage et du transport aérien à l’échelle mondiale.

Pour consulter la liste intégrale de nos partenariats et investissements, et pour obtenir plus de renseignements sur Aimia, visitez www.aimia.com.

Médias

Canada & É.-U. :

Maxime Bernard
+1 (514) 897-6842
max.bernard@aimia.com

 

Europe, Moyen-Orient et Asie-Pacifique :

Megan Ratcliffe
+44 (207) 152 4881
megan.ratcliffe@aimia.com