Philanthropie des données et bénévolat

///Philanthropie des données et bénévolat
Philanthropie des données et bénévolat 2018-05-04T12:10:36+00:00
Loading...

Nous ne voyons pas notre contribution aux communautés, proches et lointaines, comme une simple façon de donner. C’est plutôt une question d’investissement. Et le bénévolat axé sur les compétences est notre investissement le plus avisé. L’Analyse philanthropique des données en est la meilleure expression – une occasion d’offrir des compétences uniques et des talents que personne d’autre ne peut contribuer.

Philanthropie des données d’aimia

En tant que leader des connaissances tirées des données, nous savons comment celles-ci peuvent ouvrir des perspectives nouvelles à toute organisation, notamment caritative. C’est pourquoi nous avons développé notre modèle unique d’Analyse philanthropique des données Aimia. En jumelant les experts en analyse d’Aimia à des organismes de bienfaisance lors d’événements intensifs, l’analyse philanthropique des données aide les organismes à améliorer leurs opérations, leurs collectes de fonds et leur recrutement. En termes pratiques, cela peut se traduire par moins de pauvreté et un plus grand nombre d’enfants vulnérables maintenus à l’école plutôt que dans les rues.

Mais qu’est-ce que les données ont à voir avec les organismes de bienfaisance de toute façon?

Au premier abord, il semble y avoir tout un monde entre le mot «charité» et le mot “données”. Mais les organismes de bienfaisance ont souvent de vastes quantités de données – sur la façon dont ils sont en lien avec leurs donateurs, sur la façon dont leurs utilisateurs de services entrent en contact avec eux et sur la prestation des services eux-mêmes.

Ce qui leur manque souvent, c’est la capacité ou les ressources pour donner un sens à toutes ces données de façon à améliorer la façon dont ils font les choses. Un exemple simple: un organisme de bienfaisance encourageant le sport dont les entraîneurs perdent jusqu’à 30% de leur temps avec les enfants, car ils recueillent des données sur des formulaires papier. Automatisez le processus et vous pourrez libérer énormément de temps et plus de connaissances qui iront droit à l’enseignement de la gymnastique ou de techniques de natation et qui viendront enrichir l’apprentissage des enfants.

Avec l’objectif d’explorer comment une meilleure analyse des données pourrait améliorer la façon dont les organismes de bienfaisance réalisent leur mission, les projets pilotes de la Fidélisation pour le bien de tous ont été couronnés de succès. Depuis 2012, les analystes des données d’Aimia ont donné plus de 10.000 heures de leur temps à plus de 45 organismes de bienfaisance au Royaume-Uni et au Canada. Ce projet pilote a culminé par l’approbation des exécutif afin d’accroître l’envergure du programme et de le soutenir à long-terme. Depuis, des activités ont eu lieu aux États-Unis, en Australie et au Moyen Orient. En 2015, l’impact positif de l’Analyse philanthropique des données d’Aimia s’est mérité les prix Guardian de l’impact social 2015 (Guardian Award for Social Impact) et le prix Dragon Préparer les organismes à but non lucratif pour l’avenir (Future Proofing Charities Dragon Award).

Voyez le communiqué de la première Semaine mondiale de la philanthropie des donnée, notre engagement à créer le premier pôle d’analyse philanthropique des données au Canada et les vidéos de nos événements.

Voyez également ces vidéos de nos événements et cet article qui présente six façons par lesquelles les organisms à but non lucratifs peuvent utiliser les données pour optimiser leur collecte de fonds (article disponible en anglais seulement : Six steps charities can follow to master data to boost funding).

À une époque où le financement se resserre et les bailleurs de fonds exiges des preuves de succès, l’analyse des données devient essentielle pour le succès futur du secteur de la philanthropie.

Bénévolat axé sur les compétences

La vocation sociale n’est pas une simple action, elle est en nous. Depuis le comité exécutif d’Aimia et nos leaders régionaux, et jusqu’à nos employés partout dans le monde, nous sommes tous dédiés et engagés envers notre vocation sociale. Tout particulièrement en ce qui a trait au bénévolat axé sur les compétences, qui tire avantage des talents exceptionnels de nos employés pour décupler leur contribution. Cela peut être toute compétence – y compris l’analyse des données, la fidélisation, le marketing, la communication, la gestion des talents et même le partage de conseils juridiques en ce qui a trait à la protection des données personnelles par exemple… essentiellement toutes les compétences que nous avons au sein de notre équipe. Pour la Journée mondiale du bénévolat, Aimia a demandé à quelques-uns de ses employés, « pourquoi être bénévole »?

Le réseau des ambassadeurs : pour identifier les besoins et optimiser l’impact

En 2015, nous avons lancé notre réseau des ambassadeurs qui sont responsable de créer des relations plus étroites et significatives avec des organismes à but non lucratifs désignés.

En mettant l’accent sur leurs besoins et en les arrimant avec des activités bénévoles dans les domaines où nous possédons des connaissances, des compétences et un savoir-faire reconnu, nous pouvons offrir le meilleur d’Aimia à nos partenaires caritatifs et livrer des résultats et des connaissances qui contribuent d’une façon significative à créer un monde meilleur pour tous. Exemples de projets et ateliers :

  • Compétences téléphoniques: pour aider à mousser la promotion des subventions offertes par MusiCompte aux programmes de musique à l’école et encourager les jeunes à y appliquer.
  • Plan de marketing : pour aider Equitas à identifier de nouvelles avenues pour diversifier ses sources de financement.
  • LinkedIn Expertise : pour soutenir la Fondation David Suzuki, et tous les autres partenaires Mille Gestes et leurs ambassadeurs, dans l’optimisation de l’usage de LinkedIn en matière de gestion des Ressources Humaines.
  • Expertise en sondage/enquête: pour aider Médecins Sans Frontières à construire un sondage auprès de leurs bailleurs de fonds, en s’assurant que le sondage développé soit utile pour tous les partenaires Mille Gestes.

Nous collaborons avec des organismes à but non lucratif pour faire émerger, soutenir et renforcer des initiatives qui offrent le meilleur potentiel d’engendrer de la confiance et de la réciprocité dans le monde.

Journées, équipes et voyages d’entraide aimia

Nous encourageons tous nos employés à mettre leur talent, leurs aptitudes et leur passion au service de la communauté. Nous avons instauré les Journées d’entraide Aimia afin de permettre à tous nos employés de par le monde de consacrer une journée annuelle de travail au bénéfice de la communauté, pour appuyer de façon bénévole une cause supportée par un organisme de bienfaisance de leur choix. Les employés peuvent choisir de le faire individuellement, ou encore de former une équipe pour entreprendre une action collective.

Afin de favoriser encore davantage l’engagement et le leadership des employés, nous avons également créé les Équipes et Voyages d’entraide Aimia qui offrent aux employés l’occasion de prendre part à des voyages organisés en collaboration avec des organismes à but non-lucratif. Les Équipes d’entraide regroupent parfois des employés venant de toutes les régions du monde où nous opérons. Les employés doivent écrire un bref texte expliquant pourquoi ils aimeraient être choisis et les participants sont sélectionnés par les organismes de bienfaisance participants.

L’expérience donne aux employés l’occasion de faire l’expérience de la confiance et de la réciprocité, de partager leurs points de vue et de développer leurs qualités de leader. C’est aussi l’occasion de mieux comprendre l’engagement d’Aimia en terme de vocation sociale à la fois sur les plans environnemental et humanitaire, et de vivre une formidable expérience en matière d’apprentissage international.

Les Équipes et Voyages d’entraide ont été inspirés, entre autres, par Aéroplan Canada qui avait organisé en 2010 un voyage d’employés avec Offsetters, son partenaire de gestion du carbone. L’équipe était composée de 11 employés et de guides provenant d’organismes environnementaux. Les employés ont passé une semaine en Colombie-Britannique, au Canada, à se renseigner sur les technologies propres et le développement durable dans la province. L’équipe a visité des projets de technologies vertes communautaires et industriels soutenus par l’entreprise au Canada, à Vancouver, en Colombie-Britannique, ainsi que dans des communautés des Premières Nations sur l’Île de Vancouver et à Whistler, un lieu de villégiature situé dans la chaîne Côtière.

Voir la vidéo (veuillez prendre note que la vidéo n’est disponible qu’en anglais seulement).

Future Proofing Award Winner

Guardian Award

CEA AWARDS 2015 Winner