Philanthropie des données et bénévolat

///Philanthropie des données et bénévolat
Philanthropie des données et bénévolat 2018-09-20T10:28:14+00:00
Loading...

Note : certains liens mènent à des pages ou des vidéos qui ne sont disponibles qu’en anglais.

L’OCCASION

Les organismes à but non-lucratif recueillent souvent beaucoup de données en ce qui a trait à leur prestation de services et à leurs bénéficiaires. En complément, la société civile se voit offrir l’accès à de plus en plus de données ouvertes qui, lorsqu’analysées en combinaison avec celles d’un organisme, offrent le potentiel de faire émerger de toutes nouvelles connaissances fort utiles pour optimiser l’allocation des ressources. C’est ici que le modèle unique de Philanthropie des données d’Aimia prend tout son sens.

LA PHILANTHROPIE DES DONNÉES

Nous sommes passionnés par les données et croyons qu’il est essentiel qu’une entreprise comme la nôtre partage son expertise et ses compétences avec la communauté. Par la Philanthropie des données, nous offrons gracieusement des compétences uniques et des talents auxquels peu d’organismes ont généralement accès. En jumelant des experts d’Aimia aux gestionnaires d’organismes à but non-lucratif, la Philanthropie des données devient une expérience gratifiante pour toutes les personnes impliquées. Un leader désigné accompagne chaque organisme avant et après un grand événement au cours duquel toute une équipe d’employés se mobilise pour aider des organismes à apprivoiser leurs données et les outiller pour en tirer avantage à court terme et à l’avenir. À une époque où le financement se resserre et les bailleurs de fonds exiges des preuves de succès, l’analyse des données devient essentielle pour le succès futur du secteur de la philanthropie.

Depuis la création de la Philanthropie des données d’Aimia en 2012, nous avons aidé plus de 50 organismes. En 2015, l’impact positif de la Philanthropie des données d’Aimia s’est mérité les prix Guardian de l’impact social 2015 (Guardian Award for Social Impact) et le prix Dragon Préparer les organismes à but non lucratif pour l’avenir (Future Proofing Charities Dragon Award).

JOURNÉES, ÉQUIPES ET VOYAGES D’ENTRAIDE AIMIA

Nous encourageons tous nos employés à mettre leur talent, leurs aptitudes et leur passion au service de la communauté. Nous avons instauré les Journées d’entraide Aimia afin de permettre à tous nos employés de par le monde de consacrer une journée annuelle de travail au bénéfice de la communauté, pour appuyer de façon bénévole un organisme communautairede leur choix. Les employés peuvent choisir de le faire individuellement, ou encore de former une équipe pour entreprendre une action collective.

Afin de favoriser encore davantage l’engagement et le leadership des employés, nous avons également créé les Équipes et Voyages d’entraide Aimia qui offrent aux employés l’occasion de prendre part à des voyages organisés en collaboration avec des organismes à but non-lucratif. Les Équipes d’entraide regroupent parfois des employés venant de toutes les régions du monde où nous opérons. Les employés doivent écrire un bref texte expliquant pourquoi ils aimeraient être choisis et les participants sont sélectionnés par les organismes de bienfaisance participants.

L’expérience donne aux employés l’occasion de faire l’expérience de la confiance et de la réciprocité, de partager leurs points de vue et de développer leurs qualités de leader. C’est aussi l’occasion de mieux comprendre l’engagement d’Aimia en terme de vocation sociale à la fois sur les plans environnemental et humanitaire, et de vivre une formidable expérience en matière d’apprentissage international.

Les Équipes et Voyages d’entraide ont été inspirés à l’origine par Aéroplan Canada qui avait organisé en 2010 un voyage d’employés avec Offsetters, son partenaire de compensation carbone. L’équipe était composée de 11 employés et de guides provenant d’organismes environnementaux. Les employés ont passé une semaine en Colombie-Britannique, au Canada, à se renseigner sur les technologies propres et le développement durable dans la province. L’équipe a visité des projets de technologies vertes communautaires et industriels soutenus via les investissements en compensation carbone d’Aimia au Canada, à Vancouver, en Colombie-Britannique, ainsi que dans des communautés des Premières Nations sur l’Île de Vancouver et à Whistler, un lieu de villégiature situé dans la chaîne Côtière. Visionnez la vidéo ici.

VIDÉOS